AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Butterfly Effect ♥️
Rejoins-nous vite pour de belles aventures ~
Pleins de postes vacants sont disponibles, jettes un coup d'oeil ♥️

Partagez | 
 

 Hayaku mitsukete mitsukete #SUJIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lim Yu Ri

Papillon sans ailes

avatar



Jeu 26 Jan - 15:38


Hayaku mitsukete mitsukete

ce n'était pas vraiment à elle de faire ça, et saejin n'avait pas osé dire son allergie pour sa livraison. elle n'avait pas mangé la veille, parce que son porte monnaie était désespérément vide depuis deux jours. alors elle avait besoin de cette course de dernière minute pour remplir un peu son frigo ((qui était en panne depuis deux semaines d'ailleurs)) puisque malgré qu'elle ne craignait rien le midi, vu que son patron lui offrait toujours la moitié de son sandwich, elle ne pouvait pas toujours prévoir le soir et se limitait à faire comme peter pan, imaginer un immense repas sur sa pauvre table basse. on était loin de son ancienne condition de fille bourgeoise. et si elle regrettait parfois quelques plats, elle savait qu'elle avait fait le bon choix en s'en allant ; malgré la douleur de son ventre qui lui indiquait qu'il avait un peu ((beaucoup)) faim. alors en attrapant le bouquet du fleuriste qu'elle dépannait de temps en temps, elle entreprit sa marche rapide. heureusement qu'il ne faisait pas si chaud, courir à moitié, avec la chaleur et le ventre vide, saejin n'aurait probablement pas passer une bonne journée. 

« déjà qui se fait encore livrer des fleurs à notre époque même ! »

la jeune femme n'aimait ni les fleurs, ni l'odeur, ni même les personnes qui en recevaient. et de toute manière, pour elle, seuls les gens riches pouvaient recourir à ce genre de pratique. sa relation avec eux étaient si catastrophique qu'elle avait obligatoirement une mauvaise image de ceux-ci. « puis c'est pas comme si les sms de remerciements existaient pas... » en soit, la jeune femme n'était pas mauvaise, simplement elle sentait déjà son nez qui commençait à lui piquer, ne manquerait plus que ses yeux ne se mettent à pleurer et ce serait le pompon.

elle n'arrivait pas à comprendre cette tradition d'offrir des fleurs, pourtant, la demoiselle était de celles qu'on considéraient comme romantique. elle n'aurait rien dis, si ça avait été une lettre, mais là, des fleurs ? sérieusement ? elle regarda le bouquet un instant et reprit sa marche, hors c'était sans compter sur sa maladresse naturelle à marcher sur son propre lacet. la scène avait été aussi rapide que l'éclair ((lucky luke n'avait plus qu'à rentrer chez lui)) quant à elle, elle se retrouvait sur le ventre, la tête dans le bouquet...

une véritable catastrophe ; elle voyait déjà son petit billet s'envoler, alors que son allergie arrivait au galop. saejin, bien qu'adorable, maudissait la terre entière sur l'instant. pourtant, outre ses égratignures, elle devait réparer son erreur, elle n'avait pas de sous pour payer ses dégâts. ainsi ce n'est qu'en posant son regard sur le parterre de fleur appartenant à la ville qu'elle eut la pire idée du siècle. de ses doigts fins, la vendeuse regardait à droite et à gauche tandis qu'elle arrachait les plus belles fleurs pour les ajouter à son bouquet qui ne ressemblait plus à rien.




Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




Dim 26 Fév - 20:24

Elle ne comprend pas. Ce n'était pourtant qu'une nuit. Il savait. Pourtant, il reste béat devant la jeune brune, agacée. Ce n'est pas la première fois qu'elle fréquente le lit d'un autre. Qu'elle emprunte le corps d'un homme, pour une seule nuit de plaisir. Un désir qu'il faut assouvir. Ces hommes sont sensibles. Elle ne comprend pas. Les mentalités ont changé. Les femmes toujours plus indépendantes. Alors que les hommes, semblent s'attacher de plus en plus aux valeurs d'un couple. Elle comprend. La fidélité est importante. Mais seulement dans un couple. Il n'est pas question de deux personnes du sexe opposé, rencontrés lors d'une soirée. Elle ne souhaite rien de plus. Un seul homme peut la faire changer. Pour lui, elle ferait n'importe quoi. Seulement, la faible distance qui les sépare semble se creuser chaque jour.

En quelques mots, la discussion est close. Elle ne le reverra pas. Il a tourné les talons, en l'insultant au passage. Elle l'attrape par son sac. Il s'arrête immédiatement. Il pense avoir gagner. Elle lui offre un sourire. Puis, passe devant lui. C'est elle qui met fin à cette relation. C'est à lui de la regarder partir, de dos. Pas le contraire. C'est important.

Alors qu'elle remonte doucement la rue, son regard s'arrête quelques instants sur une jeune femme. Elle ne semble pas bien maligne. Elle parle seule. Elle la suit discrètement du regard. Boum. Elle ne peut s'empêcher de sourire. Qui peut lui en vouloir ? Une même scène à l'université aurait été un sujet de conversation pendant la journée. D'un pas nonchalant, la brune arrange sa chevelure prête à offrir son aide. Ce qui se passe est tout autre. Elle se poste derrière la jeune femme, croisant les bras sous sa poitrine. Elle semble ne pas vouloir qu'on remarque ce qu'elle fait. « Je doute que quelques fleurs arrangent tes affaires, blondie »
 
Hayaku mitsukete mitsukete #SUJIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ou trouver c'est mag.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
butterfly effect :: 
Cour de récréation
 :: Corbeille :: Rps abandonnés
-
Sauter vers: