AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Butterfly Effect ♥
Rejoins-nous vite pour de belles aventures ~
Pleins de postes vacants sont disponibles, jettes un coup d'oeil ♥

Partagez | 
 

 an sarang + échec et mat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
An Sarang

Papillon sans ailes

avatar



Sam 1 Juil - 1:32

Pseudo

hiba - 22 ans -
je participe à l'effet papillon : nion
lee jong seok

an sarang

But there's no seduction only destruction.
Âge et lieu de naissance le vingt juillet à Séoul, il s'attache encore à ses vingt-cinq ans bientôt révolues.Nationalité coréenne.Statut civil célibataire, volage.Statut financier plus de zéros que tu ne pourrais en compter. Etude / Métier DRH de la firme familiale. Traits de caractères La nonchalance des membres, les lèvres boudeuses. Être fait de caprices. Sarang ne demande jamais, il prend ce qu’il veut et jette le reste. Joueur. Téméraire, au point de l’inconscience. Peu importe qu’il se brûle les doigts. La douleur ne reste pas vive très longtemps, il suffit de la panser. De l’oublier. Il voit grand, vise grand. L’attrait fascinant, du danger et de l’interdit. Il n’est pas totalement noir, possède ses faiblesses. En accepte certaines, plus ou moins facilement. Il chérit sa liberté, laisse glisser ses doigts sur les corps qui se succèdent, épouse leur âme puis la délaisse. Son cœur soupire. Il se lasse trop rapidement, de tout. Dans une constante recherche d’une nouvelle attraction, une qui saura le faire assez languir, qui perdurera.  Groupe et raison papillon de jour.
La famille, c'est la famille tendue et compliquée. un père absent qui se contente de lui envoyer de l'argent dont il n'a pas besoin. une mère occupée par son visage qui vieillit et l'entreprise familiale. sarang a une relation d'amour et de haine envers sa mère, ça dépend des jours et de son humeur. parfois il souhaite sa mort, d'autres fois, il veut redevenir l'enfant qu'elle berçait entre ses bras. il est souvent jaloux et envieux d'elle. puis il y'a le beau-père, l'intrus. le mari de sa mère qui a le même âge que lui.  Rumeur, quand tu nous tiens on dit que son père a quitté la maison parce que sa femme est une folle, qu'aujourd'hui, il se la coule douce aux états-unis avec des belles filles à chaque bras. on dit que sa mère a peur de vieillir vu tous les passages sous le bistouri. on dit qu'il couche parfois avec ses employées, c'est même le passage sûr pour leur promotion. Un beau souvenir Le souvenir remonte à loin, il n'avait que quatre ans peut-être. Pour une fois ses parents ne disputaient pas, c'était son son anniversaire. Ils l'avaient emmené à la grande foire, lui avaient acheté autant de glaces qu'il voulait sans lui parler de ses futures carrées. Souvenir précieux ancré dans sa petite tête. Il veut redevenir cet enfant de quatre ans. Un mauvais souvenir les cris, les disputes nombreuses entre ses parents à toute heure de la journée. C'est la chose que Sarang a toujours détesté, il devait à chaque fois s'enfermer dans sa chambre pour ne plus rien entendre, mais les bruits ne cessait de trouver leur chemin jusqu'à son oreille .
Le monde est ce que vous en faites. Sarang attrape les étoiles et les recolle au ciel, remet en place les pièces foulées du puzzle. Observateur muet et témoin de la mascarade qu’est devenu le mariage de ses parents. Depuis des mois, des années. Il ne sait plus. Les journées qui se ressemblent. Qu’importe. Les mêmes heures qu’il revit sans cesse. Le monde avance. Et lui est bloqué au même endroit. L’enfant ferme fort les yeux et se bouche les oreilles. Il sent les vibrations. Ceux des cris, de la porcelaine cassée. Chaque fois plus violente que la précédente. Les injures glissées, dédaigneuses de sa personne. C’était à qui rendrait les armes en premier, qui faiblirait. Et l’homme faible courba le dos. Sa mère prit tout. La maison, la firme, les problèmes. Reine sur son trône de mensonges. Simple mirage de figure maternelle. Elle se laisse plonger dans l’avarice, tête première. Le cœur sous verrous.

Elle le prend lui aussi. Simplement pour avoir la pension. Il aura beau pleurer, crier pour retrouver les bras de son père. Il ne la quittera plus jamais. Et papa l’a déjà oublié, lui. Une main glissée sur la taille d’une blonde et l’autre serrée autour d’un mojito. Parce que les visites se sont de plus en plus espacées. Les lettres auxquelles il ne répondait plus. Et un jour. Adresse introuvable, elles lui sont toutes retournées. Plus rien. Le néant. Juste les chèques vides à chaque anniversaire, d’un pays différent chaque année.

Enfant de rage et de déception. La rancune se dessinant sur son regard noir quand il se pose sur sa génitrice. La cause de tout. Des maux de la Terre. De son cœur qui se serre devant un vieux polaroid. L’amour teinté de haine. La femme qu’il veut piétiner, mais dont l’instinct lui commande d’élever au ciel. Les repères bousillés. Il n’en a que faire de la richesse.

Et il se hait lui-même. Quand il se voit devenir le miroir de cette femme. Juste tous les deux, loups solitaires, reclus dans leur cage dorée. Yeux dans les yeux. Leurs âmes si proches. Haine et dépendance. Le lycée terminé, il oublie ses fabulations de déménagement. Comme une force invisible qui le garde enfermé entre les murs de la maison, lui brûle les doigts dès qu’il essaye d’en traverser le pas.

Le changement se fait doucement. Il ne l’aurait presque pas remarqué s’il n’avait été aussi attentif. Un léger fard au-dessus de ses paupières et les lèvres plus vermeilles. Le regard brillant quand le portable vibre sur la table. On dirait une adolescente. C’est à la fois drôle et affligeant.

Finalement, c’est un nouvel homme qui s’impose dans ce nid à deux où ils sont restés durant des années. Un homme à peine plus vieux. Jaejoon. Le diamant au doigt de sa mère le ferait presque rire. Elle a l’air heureuse, l’imbécile. Elle y croit, à ce coup de foudre naît d’un battement de cil. Amour papillon.

Mais lui s’est promis de tout lui prendre. Jusqu’à son bien le plus précieux. Son beau phénix dont il gèlera la flamme.


- your nightmare -
when moonlight's shining through the trees, i'm coming from your fantasies. you need that dirty mad dog, me
Voir le profil de l'utilisateur
Bang Hyo Jin

Papillon sans ailes

avatar



Sam 1 Juil - 20:44

re-bienvenue sur le forum ♥ merci encore d'être revenu parmi nous, ça fait vraiment plaisir ! et puis, la bouille de jongsuk est toujours aussi agréable si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas à m'envoyer un p'tit mp


When someone lies to you, it’s because they don’t respect you enough to be honest, and they think you’re too stupid to not know the difference.
Voir le profil de l'utilisateur
Han Jaejoon

Papillon sans ailes

avatar



Sam 1 Juil - 21:16


bonsoir

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
An Sarang

Papillon sans ailes

avatar



Dim 2 Juil - 14:23

hyojin, merci ♥ et mon coup de coeur pour ce forum ne peut que m'y faire revenir
jaejoon, coucou
Spoiler:
 


- your nightmare -
when moonlight's shining through the trees, i'm coming from your fantasies. you need that dirty mad dog, me
Voir le profil de l'utilisateur
Park Ki Suk

Papillon sans ailes

avatar



Dim 2 Juil - 15:55

Coucou et Bienvenue sur la nouvelle version de butterfly effect!
Contente que tu sois revenue ♡

J'aurais aimé te valider mais tu as oublié de remplir la partie "mauvais souvenir" ^^


PEACE
©crack in time
Voir le profil de l'utilisateur
An Sarang

Papillon sans ailes

avatar



Lun 3 Juil - 18:48

merci ♥
et c'est fait, je n'avais pas vu cette partie olalala


- your nightmare -
when moonlight's shining through the trees, i'm coming from your fantasies. you need that dirty mad dog, me
Voir le profil de l'utilisateur
Bang Hyo Jin

Papillon sans ailes

avatar



Lun 3 Juil - 18:53

Bienvenue

à Cheongju
ton personnage pète toujours autant ! et puis je ship toujours autant sarang et jaejoon. comme à mon habitude, j'irais lire vos rps bref, je te valide sans soucis ♥ voici quelques petites choses qui pourront t'aider aussi pour ton aventure parmi nous.
gestion du personnage : logementrangemploisliens
gestion du compte : absencerecherche partenaire rpmembres en dangersujets libres
gestion des scénarios :
scénariosannuaire des liens recherchés


When someone lies to you, it’s because they don’t respect you enough to be honest, and they think you’re too stupid to not know the difference.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






 
an sarang + échec et mat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chec au compteur
» Panne avec affichage "CHEC"
» HELP : voyant check engine = culasse poreuse ?(niva GPL 1.7i de 2006)
» La série Montréal-Québec
» "Tactiques d'ouverture" [sujet du mois de Mars]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
butterfly effect :: 
Ecrire son histoire
 :: Je suis parfait(e) :: Nos (très) chers habitants
-
Sauter vers: