AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est en hiatus.

Partagez | 
 

 Mauvais soir ft Jang Bae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shin Yung sook

Papillon sans ailes

avatar



Mar 12 Sep - 17:32


Mauvais soir
ft Jang Bae

Tout était calme. Cela tombait bien, elle n’était pas d’humeur. Pas ce mercredi, pas cette foutue date. Il y avait un couple au fond de la salle au niveau des canapés ; un whisky pour lui, un blue lagon pour elle. À l’opposé l’habituel vieil homme qui venait tuer le temps. Elle tournait discrètement la radio sur la station jazz à son arrivé. Yung Sook avait appris à le connaître et elle savait qu’il aimait particulièrement cette musique. Il ne restait généralement qu’une heure ou deux et consommait trois verres de vin rouge. Le cru varié selon son humeur. Le dernier client était au bar, en plein milieu. Elle détestait quand les clients faisaient ça, mais elle ne pouvait rien dire, c’était leur droit. Celui-ci était un occasionnel, elle le connaissait peu. Ce soir il avait opté pour un whisky-coca. Il avait défait sa cravate et déboutonné le col de sa chemise. Il n’était pas vilain, mais pas ce soir.
Discrètement elle retira ses talons, ses pieds commençaient à lui faire mal. Personne ne semblait avoir besoin d’elle alors c’était l’occasion. Elle vérifia que son badge était toujours droit et grimaça en voyant son reflet dans un verre. Un carré noir, une robe tube noir, on aurait presque pu la croire en deuil et quelque part ce n’était pas faux. Yung Sook avait néanmoins l’avantage du lieu : un bar chic, mais pas assez pour la haute. Sa tenue passait donc inaperçu, sauf pour les habitués qui la connaissaient avec différentes couleurs de cheveux inhabituelles. Le vieil homme en entrant lui avait glissé un petit désolé avant de commander son verre.
Pour donner l’impression d’être occupée, elle s’était mise à piler de la glace. Cela prend toujours un peu de temps quand on le fait à la main. De plus cela avait l’avantage de l’aider à se soulager de ses idées noires. Merci papa… Perdue dans sa tâche et ses pensées elle entendit à peine la clochette retentir, signe de l’arrivé d’un nouveau client. C’est une fraction de seconde après la dernière note qu’elle réalisa son tintement. Elle releva alors la tête saluant machinalement d’un « Bienvenue » d’une voix calme et posée le nouveau client. Il ne fallait pas déranger la clientèle déjà en place. Yung Sook le laissa s’installer avant d’aller à sa rencontre. Elle profita de cet instant pour asséner un dernier coup à la glace qu’elle replaça au congélateur et s’essuya les mains sur le torchon accroché à l’évier.
Elle ne l’avait pas reconnu au départ. Après tout c’est surtout sa voix plus que son visage qui était connu. C'est pour cette raison qu’elle alla à sa rencontre naturellement, comme s’il s’agissait d’un client lambda. Bien sûr dans la tempête silencieuse de son cœur, elle en avait oublié de remettre ses chaussures.
« Bienvenu au Capucine, qu’est-ce que je vous sers ? »
Son discours était automatique, mais elle se forçait à mettre un brin de vivant dans son intonation. Elle ne voulait pas faire fuir un client à cause d’une voix robotique. Certes elle n’était pas d’humeur ce soir, mais elle ne devait pas pour autant négliger son travail.
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Bae

Papillon sans ailes

avatar



Mer 13 Sep - 0:46

Mauvais Soir« Je vais vous laisser au soin de mon cher collègue et on se reparle bientôt. Passez une belle soirée à l'antenne. » Puis, je ferme mon micro, j'enlève mes écouteurs et me frotte doucement les oreilles. Mon émission venait tout juste de se terminer. Elle aurait dû se terminer beaucoup plutôt, mais l'animateur de l'émission de la nuit a eu un petit pépin. Heureusement, ça ne me dérange pas trop, car il m'arrive d'animer la nuit aussi. Puis, ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un qui m'attendait chez moi. Je sors, donc, de la pièce, va prendre mes affaires et sort complètement du bâtiment. Dehors, je m'étire un peu et regarde ma voiture. Je n'ai pas envie de rentrer chez moi. Je soupire et fait bouger mes lèvres de gauche à droite en regardant au tour. Rien en vu. J'entre dans ma voiture et conduis jusqu'à ce que je remarque le petit bar. Je me stationne non loin et décide de rentrer à l'intérieur. Une petite cloche se fait entendre à mon arrivée. J'approche tranquillement du bar.

La barmaid me salua calmement. Je lui souris et penchant, une fois, légèrement la tête. Une fois, que je suis proche elle me souhaite, une nouvelle fois, la bienvenue et me demande ce que je désire. La pauvre semble un peu tannée d'être là. Son teint semble un peu blême et je peux voir qu'elle a enlevé ses souliers. Je décide de faire comme si je n'avais rien vu. Elle n'a probablement pas besoin qu'on lui rappelle que c'est une mauvaise journée ou quelque chose de ce genre. « Salut... Hum... Je vais te prendre... » Je ne sais pas ce que je veux. Je n'ai pas l'habitude de venir seul dans un bar. Je me passe la main dans les cheveux et regarde autour. Certain buvait du vin, d'autre du rhum, de la bière, ... Je fis une petite grimace en voyant cet item. « Sachant que je n'aime pas la bière, que me conseillez-vous ? » Je lui parle avec douceur et de façon amicale. En fait, comme je le fais avec mes auditeurs et les gens que je ne connais pas. Pas que je parle d'une mauvaise façon avec ceux qui me sont proches, mais il y a une différence. Enfin, selon moi.       
© CRIMSON DAY


« Ready to fight »
“There are 2 kinds of fighters: those who fight because they hate, and those who fight because they love.”
― Criss Jami
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Yung sook

Papillon sans ailes

avatar



Mer 13 Sep - 1:23


Lorsqu'il s’est mis à parler, elle reconnu le timbre de sa voix. Elle esquissa un léger sourire mais ne disait rien. Ce n’était ni l’endroit, ni l’heure, ni le jour pour jouer au fan ou vouloir faire un homme sien. Il lui demanda conseil, ce n’était pas inhabituel comme question alors elle commença sa tirade habituelle.
« Pour les soirées solitaires, vous avez le traditionnel whisky si vous souhaitez. Nous avons un large choix... » Puis comme un flash, cela lui revient en mémoire. Un franc sourire se dessina sur son visage, l’aiguillant pour la première fois de la journée. «  Si vous préférez quelque chose de plus sucrée je peux vous faire un Mojito. Je viens de piler la glace, le service ne sera donc pas long. »
Ironie du sort, il fallait qu’elle propose à l’un de ses animateurs radio favoris de consommer la victime de sa peine. Mais en faisant disparaître la glace, ne pourrait-elle pas évacuer un peu de ce poids qui écrasait son coeur ? Elle l’espérait. Yung Sook voulait tellement oublier, mais elle en était incapable. Après la fermeture elle appellerait probablement Ki Suk, espérant que celui-ci soit libre pour lui tenir compagnie. Avoir son petit bout de Séoul lui ferait probablement du bien. Son esprit divaguait, l’emportant dans des hypothèses pour apaiser sa douleur, mais l’image de son père dans son bureau avec cette femme lui revint de plein fouet. Elle ferma les yeux quelques secondes, se faisant violence pour revenir à la réalité et empêcher les larmes de couler. Cette absence lui causa de la peine, elle ne savait plus si Jang Bae avait commandé ou non. Quelle idiote, s'insulta-t-elle mentalement.
« Pardon, mon esprit c’est égaré. Je vous prie de m’excuser. Pouvez-vous répéter votre commande ? »
Pourquoi n’avait-il pas fait comme les autres et demandait directement sa boisson ? Elle n’aurait pas eu besoin de se concentrer, elle n’aurait pas eu ce moment de gène. Elle avait envie de le maudire, mais en même temps elle savait que c’était de sa faute, mais elle avait envie de se décharger de ses responsabilités ce soir, alors elle se disait que c’était la faute de son père, voilà tout. Il endosserait toutes les erreurs de la soirée pour elle.
Le vieil homme se leva, posant son verre vide sur le bar. Son troisième. Il posa une main compatissante sur son épaule et de sa voix caractéristique d’homme épuisé par les années il la salua. « Bonsoir Yung Sook. Demain sera meilleur. ». Elle le remercia d’un signe de tête sachant pertinemment que demain n’irait pas mieux et le salua à son tour d’un simple : à demain. Le vieil homme parti, une idée lui traversa la tête. Elle reporta son attention sur Jang Bae et lui offrit un regard malicieux. Non elle n’essayerait pas de l’avoir ce soir, mais rien ne l’empêcher d’essayer de s’amuser et de se changer les idées. Jusqu’ici personne n’avait essayer de l’aider, même pas elle-même ; Alors quand une lumière brille au loin dans le noir, il faut s’en saisir.
« Puisque je vous ai fait des propositions, à vous de m’en faire. » Elle laissa planer un silence pendant quelques secondes puis reprit d'une voix plus animé « Quelle radio je mets ce soir ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Bae

Papillon sans ailes

avatar



Lun 18 Sep - 3:32

Mauvais SoirJe lui demandai son avis sur ce que je devais prendre. Ce n'était pas dans mes habitudes de venir dans un bar seul. D'ailleurs, je n'y voyais pas l'utilité. Pourtant, j'y étais. Tout ça, parce que je n'avais aucune envie de rentrer. Ce n'était pas comme si j'avais quelqu'un qui m'attendais. Je n'avais même pas un poisson rouge. Je fis une moue désapprobatrice. Je n'avais pas envie de whisky. Certaines personnes auraient pensé que j'étais une mauviette, car il n'y a, selon eux, rien d'aussi homme. Mais je détestais le goût. Je l'avais essayé à plusieurs reprise, mais rien. Le seul whisky que j'aimais était celui à la cannelle. « Pourquoi pas ! Je n'ai jamais goûté » dis-je joyeusement. J'avais goûté à plusieurs mélanges et breuvage alcoolisé, mais celui-ci n'était jamais tomber dans mes mains. Donc, ça me plaisait bien de pouvoir le faire maintenant. Je la regardai et elle sembla préoccuper par quelque chose d'autre, quelque chose qui la travaillait de façon négative. Enfin, c'était mon impression. Je pouvais être dans le champ. Je lui fis un sourire qui se voulait rassurant. « Il n'y a pas de mal. Ça peut arriver à tout le monde d'oublier. » J'étais l'un des premiers, il m'arrivait de complètement me perdre dans mes pensées. D'ailleurs, ça m'était arrivé une ou deux fois à la radio. Les gens avaient eu le droit à silence complet avant que je m'excuse et leur demande pardon. Heureusement, j'avais des auditeurs exceptionnels. Ils ne m'en voulaient pas et m'envoyaient même beaucoup d'amour. Il faut dire que je leur donnais la parole aussi. Parfois, c'était un peu trop selon mon employeur. Il y avait même un cas qui avait été plus que spécial. C'était une femme un peu éméchée qui ne semblait pas porter son père dans son cœur. J'avais même continué la discussion pendant que la musique jouait. Je voulais m'assurer qu'elle aille bien. Puis, elle avait probablement besoin que ça sorte.  « Je te prendrais le Mojito que tu m'avais proposé tout à l'heure. »

Quelques minutes plus tard, un homme la salua et lui dit que demain serait meilleur. Je regardais la personne relativement âgé quitter le bâtiment. « Il ne l'a sûrement pas eu facile... » J'avais un peu de la peine pour ses personnes comme lui, car on pouvait voir que le temps les avait marqués autant physiquement que mentalement. Parfois, je me demandais s'ils avaient encore un peu d'espoir. Je haussai les sourcils et me retournai vers la barmaid. « Hm » répondis-je quand elle me reparla à nouveau. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me reparle. Surtout, que j'étais partie vers le monde des pensées. « Me serais-je fait démasquer ? » Je ris doucement et secouai légèrement la tête. « La Beat Radio est la meilleure, selon moi. » Oui, j'avais pris la chaîne pour laquelle je travaillais parce que j'aimais son contenu. Puis, contrairement à certaines chaînes, nous n'étions pas américanisées. Certes, il y avait quelques chansons de Rhianna et compagnie, mais c'était, pour la majorité des programmes, des chansons asiatiques. Il fallait encourager nos artistes.         
© CRIMSON DAY


« Ready to fight »
“There are 2 kinds of fighters: those who fight because they hate, and those who fight because they love.”
― Criss Jami
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Yung sook

Papillon sans ailes

avatar



Jeu 21 Sep - 8:17


D'extérieur il ne lui tenait pas rigueur de sa faute et elle avait envie de le croire sincère. S'il ne l'était pas il aurait probablement soupiré avant de répéter sa commande pensa-t-elle. Il sélectionna le mojito, comme elle espérait. Elle allait pouvoir évacuer un peu de sa peine.
« Bien, je vous apporte cela rapidement. »
Yung Sook retourna derrière le comptoir. À ce moment-là elle buta sur un obstacle au sol. Baissant la tête elle put voir ses chaussures au sol. Au travers de son collant le sol devient soudainement froid. Elle soupira et remercia silencieusement l'animateur radio. Deux erreurs face au même client en moins de cinq minutes et celui-ci ne disait rien. Finalement elle avait peut-être une bonne étoile ce soir. Pour que cela soit vrai, il faudrait qu'il n'en dise rien à son patron.
Sur cette réflexion elle se dépêcha de réunir les ingrédients et prépara le cocktail. Le vieux était parti, laissant son verre vide sur le comptoir. Elle profita de l'occasion pour s'amuser un peu. Après tout Jang Bae semblait du genre client peu problématique. Lorsqu'il émit l'hypothèse d'avoir été reconnu, Yung Sook se contenta de lui sourire plaçant son index contre ses lèvres. Elle lui faisait ainsi comprendre qu'elle ne dirait rien. C'était d'ailleurs sa politique en tant que barman : ici tous les secrets sont bien gardés et l'on peut être qui l'on veut le temps d'un soir.
La boisson prête elle changea la radio pour Beat radio, glissa le verre de vin vide dans l'évier, enfila à nouveau ses talons et apporta le mojito à son propriétaire.
« Tien. Et oui, la vie n'a pas été facile pour lui. Mais ici on peut tout oublier et être celui qu'on désire le temps de quelques heures. C'est ma politique : créer un refuge. »
Oui elle avait entendu sa remarque et si d'ordinaire elle serait restée silencieuse, elle avait sauté sur l'occasion pour lui faire comprendre qu'ici s'il n'en avait pas envie il ne serait pas l'animateur radio. Durant sa courte tirade elle avait nettoyé la table mitoyenne qu'avait occupé le vieux. Le tout fini elle retourna à sa place : derrière le bar. Elle retira à nouveau ses chaussures et commença la maigre vaisselle pour s'occuper.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






 
Mauvais soir ft Jang Bae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
butterfly effect :: 
Cheongju
 :: Aryang :: Aryang place
-
Sauter vers: